Une consultation  psy ? Pour qui, pourquoi ?

 

Vous êtes peut-être à la recherche d'informations, pour vous où quelqu'un de votre entourage?  Vous vous interrogez sur l'éventualité de vous adresser à un "psy" pour parler de vos problèmes, de votre souffrance?

Quoi qu'il en soit, ce site est fait pour vous apporter les renseignements dont vous pourriez avoir besoin et pour vous permettre d'y voir un peu plus clair. 

Les motifs de consultation 

  • Tristesse qui perdure, dépression
  • Stress permanent
  • Deuil
  • Divorce difficile
  • Perte d'estime de soi, de confiance en soi
  • Angoisse
  • Affirmation de soi
  • Difficultés relationnelles avec les autres
  • Souffrance morale
  • Problématiques dans la famille
  • Problématiques liées au travail
  • Traumatisme
  • Victimologie
  • Harcèlement moral
  • Burn out
  • Autres raisons...

Je suis psychologue clinicienne (Diplômée d'état de l'Université Paris Descartes), j'ai également une formation de psychothérapeute  d'orientation psychanalytique. Cela signifie que je travaille avec mes patients autour de la parole, de ce qui est dit, non dit, ce qui a du mal à être dit. Mais surtout, nous travaillons ensemble sur le sens de toutes ces paroles, de la souffrance, de la tristesse qui handicape la vie au quotidien, avec soi et avec les autres.

 

J'ai moi même fait une psychothérapie durant plusieurs années. Elle m'a permis de me connaître, pour moi, pour mes proches et pour mes patients.  Ce travail psychanalytique était nécessaire pour façonner une pratique  qui touche à l'intériorité psychique de l'humain.

Par ailleurs, J'ai une formation pratique de la thérapie analytique, en individuel et en groupe. J'ai suivi une supervision durant plusieurs années auprès de psychanalystes. 

En plus de ma formation universitaire, l'ensemble de ces expériences me permet d'exercer mon métier avec une écoute, une compréhension et l'empathie nécessaire à toute aide psychologique.

 

Comment ça se passe  ?

  • Lors d'une première séance, vous venez parler de votre malaise, des difficultés, de la souffrance qui vous pousse à rencontrer un psychologue. Si pour certaines personnes la parole est difficile, je vous aide en vous posant des questions. Il est important de ne pas oublier que consulter un psychologue ne veut pas dire que l'on est fou.  En fait, c'est tout l'inverse. C'est faire preuve d'intelligence que de vouloir comprendre ce qui nous empêche de bien vivre.
  • Je propose un espace de parole neutre, avec la confidentialité la plus totale et le secret professionnel sans porter de jugement.
  • Je réponds également à vos questions concernant mes formations et mon expérience.
  • Je vous explique ma façon de travailler, la périodicité, les horaires en fonction de vos possibilités,  le tarif.
  • Je vous écoute afin de mettre des mots, du sens sur votre démarche.
  • Nous envisageons alors si c'est une séance unique ou si nous envisageons de nous revoir afin de mettre du sens sur ce qui vous fait souffrir (il y a souvent un sens caché, difficilement accessible, d'où une aide extérieure et neutre qui permet de libérer la parole) et de prendre conscience des solutions pour mieux vivre.
  • Vous avez entre 18 et 60 ans, vous pouvez demander à votre médecin une ordonnance afin d'obtenir une prise en charge pour un ensemble de séances selon certaines conditions. En effet, la Haute Garonne, comme trois autres départements de France, met en place un dispositif d'accompagnement psychologique pris en charge par la sécurité sociale.

 

Nombre des patients que je reçois n'ont jamais consulté de psychologue auparavant. Beaucoup me disent y avoir pensé depuis longtemps sans jamais oser franchir "le pas". De nos jours, consulter un "psy" est une démarche qui s'adresse à des personnes qui veulent aller mieux, qui veulent se comprendre ou bien qui souhaitent améliorer leurs relations aux autres.

 

Les accidents de la vie, les ruptures, un traumatisme, une agression, un divorce, un licenciement, la solitude, la dépression, des problèmes relationnels qui se répètent, un deuil, du harcèlement moral, une perte d'estime de soi, de la violence au travail; nombreuses sont les raisons qui peuvent conduire à vouloir en parler à un professionnel de la psychologie.

 

Etre écouté sans crainte d'être jugé, avoir un espace pour penser et se délester progressivement de sa souffrance, verbaliser ses craintes et exprimer ses émotions souvent refoulées par peur de passer pour une personne faible, tels sont les enjeux que permet la psychothérapie.